L’importance du liquide antigel dans votre radiateur de voiture pendant l’hiver

Publié le : 20 février 20235 mins de lecture

L’antigel est également appelé liquide de refroidissement. Les deux termes peuvent en fait être utilisés de manière interchangeable, bien que « antigel » soit plutôt une propriété du liquide de refroidissement. C’est un élément d’importance vitale pour le bon fonctionnement mécanique de nos voitures et pour la santé du moteur. Surtout en cette période de l’année où le froid arrive, avec les premières gelées, il est important de prendre soin de cet élément qui fait partie de l’entretien de base simple à faire. C’est pourquoi nous vous proposons un guide complet pour comprendre l’importance du liquide antigel automobile durant l’hiver.

Qu’est-ce que l’Antigel ?

L’antigel ou liquide de refroidissement est un liquide essentiel au bon fonctionnement du moteur d’un véhicule et pour éviter d’éventuels problèmes mécaniques. Il est appelé à la fois antigel et liquide de refroidissement car il contient un composant appelé éthylène glycol qui lui confère la capacité de modifier ses propriétés en fonction de la température ambiante. C’est-à-dire que d’une part, à basse température, il agit comme un antigel empêchant le moteur de geler et, d’autre part, à haute température, il augmente son point d’ébullition et permet de lutter contre l’excès de chaleur ou la surchauffe du moteur.

Pourquoi l’antigel est-il si important ?

La mission du réfrigérant est donc assez simple. C’est un liquide conçu pour absorber l’excès de chaleur du moteur, afin qu’il reste à sa température de service idéale, qui est de 90 ºC. De plus, ce liquide de refroidissement doit fonctionner correctement dans la plage de température dans laquelle la voiture est utilisée et il doit fonctionner dans notre région, qu’il fasse chaud ou froid. Jusqu’à récemment, l’eau était le principal liquide de refroidissement de la voiture. Mais, comme on peut l’imaginer, s’il n’est pas utilisé maintenant c’est parce qu’il n’a pas les meilleures propriétés en terme de dissipation thermique. Ses points de congélation et d’ébullition le rendent inutile comme bon réfrigérant. De plus, l’eau elle-même corroderait le métal sans remède,

Types d’antigel

En général, l’antigel est utilisé pour les climats froids et a la particularité d’empêcher le gel du liquide de refroidissement avec des températures proches de 0º ou inférieures. Les antigels peuvent être divisés en organiques, inorganiques et hybrides.

Antigel organique

C’est la solution la plus courante. C’est un antigel composé d’éthylène glycol, qui est le composant antigel, et d’eau distillée ou déminéralisée, qui a pour mission de garantir la protection contre la corrosion des différentes parties du moteur, telles que le radiateur, les canalisations, etc. C’est un antigel plus stable sur une longue période et biodégradable, il n’est donc pas nocif pour l’environnement. Ainsi, en plus de sa plus grande longévité, il génère moins de dépôts solides à l’intérieur du circuit frigorifique, a une faible conductivité électrique et son point d’ébullition est plus élevé.

Antigel inorganique

Il utilise des produits tels que les silicates, qui se dégradent avec le temps, provoquant une défaillance du système de refroidissement et accélérant la corrosion. Il a un faible pourcentage d’inhibiteurs de corrosion et d’autres additifs, avec lesquels sa durée de vie est plus limitée. Vous pouvez le reconnaître à sa couleur la plus brillante.

Antigel hybride

C’est un antigel qui combine les caractéristiques organiques et inorganiques. Il est composé d’éthylène glycol, de glycérine et d’additifs antimousse, antitartre et d’une réserve neutralisante qui va protéger le circuit frigorifique. Il peut également incorporer des silicates pour protéger les surfaces en aluminium, ce qui en fait une solution utilisée par de nombreux constructeurs automobiles.

Quand changer le liquide antigel ?

Pour répondre à cette question, il est conseillé de consulter le carnet d’entretien du véhicule, bien qu’en règle générale il soit nécessaire de changer l’antigel tous les 40 000 kilomètres ou tous les deux ans pour s’assurer qu’il remplit correctement ses fonctions. Dans tous les cas, la vérification de cet élément moteur est indispensable lors de l’entretien de votre voiture en hiver. 

Que se passe-t-il s’il n’y a pas de liquide antigel ?

Lorsque ce liquide est insuffisant ou non renouvelé lorsque nécessaire, il perd toutes ses propriétés anti-corrosives. Cela compromet le fonctionnement du moteur et son efficacité, ainsi que l’usure sévère de ses pièces mobiles et le colmatage des radiateurs. C’est pourquoi il est si important de vérifier régulièrement son niveau et de le remplacer de temps en temps, afin de rouler en toute sécurité et de garder votre véhicule en parfait état.

Comment tester les bougies de préchauffage sa voiture ?
Protéger sa voiture de la grêle : les meilleures précautions

Plan du site